Vidéo “How to write effective test cases”

https://youtu.be/-VvQKEvsPpE

Le formateur insiste sur l’importance que les tests cases fassent un coverage complet.

Le formateur propose une façon d’écrire des tests cases en n’y mettant pas trop de texte. Il montre 2 façons différentes d’écrire des tests cases et les compare à 7 minutes 17.  Le formateur suggère que “plus il y a de texte, plus il y a de chances d’erreurs dans le texte” (et donc dans la test case, qui ne testerait pas alors convenablement l’application).

Plusieurs offres d’emploi en test logiciel à Montréal demandent Excel.  On voit dans cette vidéo que le logiciel utilisé pour écrire la “test case” et consigner les résultats est Excel.  L’avantage d’utiliser Excel, selon le formateur, est d’avoir un “test case” sous la forme de tableau.

Le formateur dit qu’il est préférable d’écrire les test cases avant de faire les tests, plutôt qu’après, parce qu’elles peuvent servir de guide. (On peut imaginer qu’une personne fasse des tests et puis écrive les tests cases par après dans le but d’y consigner les résultats de ses tests. C’est le cas par exemple quand on utilise la technique “exploratoire”, puisqu’on explore, et on peut se retrouver dans une situation où on teste des applications sans avoir écrit des tests cases au préalable.)

Ce formateur a une série de vidéos sur Youtube.  Vous pouvez regarder les autres aussi !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s